Le nom de Jacques Cartier nous vient en tête quand on pense à la découverte de Montréal, alors nommée Hochelaga, bourgade autochtone. Que signifie Hochelaga, ce mot amérindien? «Beaucoup d’eau ou grand lac», «gros rapides», «le dieu qui parle», «chaussée des castors», «on y passe notre hiver», etc. Pour tous les gouts…

Pourtant, les récentes fouilles archéologiques du Vieux-Montréal donnent à croire que des humains y vivaient déjà  6000 ans avant J-C. Mais les traces les plus visibles sont celles des maisons et édifices qui jalonnent notre parcours.

Bref, nous y v’là; nous (Claudette m’accompagne pour cette première virée) descendons à la station de métro Place d’Armes, et voici justement les premières maisons ancestrales de la rue Saint-Louis:

Maison Brossard-Gauvin
Maison Brossard-Gauvin, construite en 1735 retapée par Gauvin en 1758
Maison Brossard fils
Maison Brossard, prénommé Joseph fils du précédent, donc plus récente: 1820

Attention aux dates, elles varient un peu selon les documents. Le «environ» convient très bien à Mamie en cavale. Et vous???

L’hôtel de ville et l’intérieur du hall d’honneur. L’arbre de Noël est conservé un certain temps pour les dignitaires qui s’y présenteront.

l'arrière
l’arrière
Hotel de Ville, on y arrive
le devant

Ils le gardent longtemps.

Le Semeur, d'Alfred Lalibertié, à l'Hotel de Ville
Le Semeur, d’Alfred Lalibertié

Devant l’hôtel de ville, le château Ramezay :

et le dôme du Marché Bonsecours dans la lumière du soleil
et le dôme du Marché Bonsecours dans la lumière du soleil

De là, je ne peux manquer la Place jacques-Cartier, lieu de prédilection de mes premières années de liberté. Ah! l’hôtel Nelson!

Hôtel Nelson

Place Jacques-Cartier

Place Jacques-Cartier (3)

Une des plus vieilles maisons serait cette belle de Pierre du Calvet au coin de Saint-Paul et Bonsecours. (Un peu sombre, le soir tombait vite en cet hiver et vous le savez, Mamie n’est pas «greillée» -dérivé mamieencavalien de agrès- en terme d’appareil photo.)

Pierre du Calvet (hôtel) et chapelle
La maison proprement dite, devenue hôtel, à droite la chapelle Bonsecours.

Une partie de la Maison Calvet est devenue restaurant. Remarquez la date 1725 inscrite sur la devanture. Les documents ne s’accordent pas pour les dates. Je me suis donc abstenue de la déclarer «plus vieille maison du Vieux».restaurant de Pierre du Calvet

RE: la chapelle Bonsecours sous presque toutes ses coutures:

Musée Marguerite-Bourgeoys et chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
accolée au musée Marguerite-Bourgeoys
Chapelle Bonsecours  et son quartier de lune
Chapelle Bonsecours et son quartier de lune

Église du bon secours

Cette chapelle accueillait les marins à leur retour sur l’ile. Son immense clocher qui donne sur le fleuve nous le fait comprendre.

En passant, clin d’œil à la rue Saint-Paul:

Rue St-Paul

par derrière, à la basilique Notre-Dame:

Église Notre-Dame vue de derrière

et au Marché Bonsecours:

Marché Bonsecours

Nous poussons jusqu’à l’ancienne gare Viger, coin Saint-Antoine et Berri, bâtiments malheureusement abandonnés.

Vieille gare
En descendant vers Saint-Antoine

Vieille gare 2

Vieille gare (2)
Remarquez la fenêtre placardée; plusieurs le sont…

De l’autre côté de la rue, en face de cette gare, un édifice que nous n’arrivons pas à nommer. Un ou une de mes fidèles nous éclairera certainement.

Carré Viger

Retour sur de la Commune, au loin un vestige des années 67 et la célèbre horloge:

Le Vieux-Port est aussi le centre névralgique du transport ferroviaire (sur de la Commune près de Berri), l’édifice de Radio-Canada à gauche :

R-C Molson

et le fameux Molson;Train Molson

Voie Ferrée  Vieux-MontréalCet espèce de bunker ou conteneur de luxe a attisé notre curiosité.

Le 1000 de la Commune

Or, un facteur passait par là:

– C’est quoi cet édifice, monsieur le Facteur? – C’est le 1000 de la Commune. -Des condos? -Des condos de luxe, ça vaut dans les 2 millions! Y’a plein de vedettes qui vivent là.

Ah bon? Quel genre de vedettes? Je vous laisse en juger par vous-même en cliquant ici.

J’espère ne pas avoir dit trop de bêtises sur l’histoire de Montréal. Même si ma bonne amie Claudette (que je remercie), plus historienne dans l’âme que moi, m’a donné un sérieux coup de main en me prêtant un livre et une paire de photos. Commentez, commentez et corrigez-précisez si nécessaire, afin d’inculquer un peu de culture historique à Mamie en cavale.

Nous finissons la soirée en beauté à la patinoire du Vieux-Port. Nous y accédons par le Centre des sciences:

 le Centre des sciences

Il est tard et en cheminant vers la patinoire, les lumières nous appellent.

Vers la patinoire

La patinoire au son de la musique romantique du jeudi soir

Vue de la patinoire (zoom au max et main un peu tremblotante de Mamie en cavale):

Vue du port

Voici la partie que nous avons vue ce jour-là. Parce que le Vieux, c’est encore plus. Mais Mamie en cavale ne veux surtout pas gaver ses ouailles. La suite (une autre section) dans un prochain article.

Vieux-Montréal partie est

6 thoughts

    1. Oui, moi aussi je trouve que c’est un très beau coin de Montréal. Quant à l’histoire, elle n’a été qu’effleurée 😛
      Je ferai bientôt la partie ouest. Abonnez-vous au blogue pour ne pas le manquer (à moins que vous ne soyez déjà parmi mes fidèles…

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s