Espace pour la vie est ce coin du quartier Homa à Montréal, qui fait l’éloge de… la vie: le Biodôme, le Planétarium, le Jardin botanique et l’Insectarium. Je vous ai fait visiter les 3 premiers, voici le dernier.

J’ai longtemps eu la phobie des insectes, jusqu’à ce que je travaille la terre dans mes jardins de fleurs et de légumes à Saint-Colomban. J’y ai découvert de minuscules êtres aux couleurs et aux formes très diversifiées. Ne vous méprenez pas: certaines bestioles ne sont pas les bienvenues dans mon appartement citadin. Mais le monde des insectes est fabuleux. Déjà l’image vedette de cet article vous en fait voir quelque-uns, en voici d’autres pour vous mettre en appétit. Des gros et des petits.

Ici commence le cours Insectarium pour débutants. Évidemment puisque moi-même je débute. Peux pas vous faire mieux. Mamie en cavale, c’est plus l’œil que la connaissance.

Je vous présente les fourmis Atta.  On les appelle aussi les coupe-feuille. La photo répond aux «pourquoi» qui pourraient surgir. Les ouvrières extraient la cellulose de ces feuilles (fleurs aussi) qui va devenir le substrat pour la culture d’un champignon dans leur fourmilière, champignons dont elles se nourrissent. Elles vivent dans des régions tropicales; certains cultivateurs n’aiment pas trop les voir dans leur champ… Mais elles sont fascinantes.

Fourmis Atta

L’Insectarium fait une grande place aux phasmes, sans doute parce qu’ils sont d’intéressants insectes caméléons.  On les appelle phasmes-bâtons souvent, parce qu’ils se fondent dans leur environnement. Si vous voulez en savoir plus cliquez ICI. Ils sont très amusants; sur ces photos, ils jouent à être feuille.Phasme

Phasme

Phasme

La direction de l’Insectarium s’est bien amusée. La pancarte dit: Nous sommes tout un couple! Les voyez vous? (affichez plus grand en cliquant si vous voulez les voir mieux)

Phasme

Encore mieux:

Phasme

Phasme

Certains sont bizarres. Voyez ces yeux jaunes…

Phasme

…et le rouge sur sa partie buccale. On ne le trouve qu’au Pérou. Il ne peut pas voler; ses ailes lui permettent de faire du bruit pour éloigner les prédateurs.

phasme

La vitre de ce terrarium n’est pas très propre, désolée, mais ils sont tellement particuliers que je vous les présente quand même.

Phasme

Puisqu’il est question de camouflage, voici les membracides, qui imitent ici les épines du rosier. Ils sont tout petits.

membracidesLes charançons, la plus grande famille de coléoptère. Minuscules…

charançons

Les cétoines, très colorés, se nourrissent de pollen et de fruits murs. Des modèles dans le recyclage de la matière organique, créant un compost riche pour les plantes.

cétoines

Je vous présente le Pachnoda, aussi une cétoine. J’en ai trouvé d’adorables dans leur vivarium. L’un d’eux ne se gène pas pour exhiber ses parties intimes, participant ainsi à notre formation.

Pachnoda

Les bousiers vivent dans les savanes et mangent des excréments. Peut-être dégueu, mais ils font disparaitre les excréments laissés par tous les animaux. Eux aussi minuscules.

Les bousiers de la savane

Parlons un peu d’amour…

Les grillons! Je tiens beaucoup à vous mettre leurs photos. Beaucoup de souvenirs d’enfance me reviennent quand je les vois. Et ils chantent dans ma tête…

Grillons

Enfin, un tableau des papillons protégés dans des habitats sous surveillance… et c’est avec eux que je vous quitte. À bientôt!

papillons protégés

18 thoughts

  1. La première photo nous montre la grande variété de ces insectes.Je suis allée les voir l’année dernière.Je les ai trouvés fabuleux et je me demandais pourquoi nous ne les aimons pas.Est-ce que parce que plusieurs d’entre eux sont des insectes piqueurs suceurs????
    C’est vrai que les photos sont très belles
    Suzel

    J’aime

  2. On commence par prendre en photos des papillons… et puis de fil en aiguille on se retrouve allongée le nez dans l’herbe au ras des pâquerettes à suivre un petit insecte lol, c’est comme ça que j’ai démarré ! très belle collection mais je préfère les papillons vivants comme tu nous as montré au début, le coléoptère turquoise est d’une grande beauté. On comprend mieux pourquoi les égyptiens vénéraient les scarabées 🙂 bises à toi Francine

    J’aime

    1. En fait, à l’Insectarium, il y a moins de «vivant» qu’aux Papillons en liberté. J’ai été un peu déçue à ce point de vue. Je suis quand même contente de boucler l’Espace pour la vie. Bises aussi à toi Cathie.

      J’aime

  3. c’est un monde extraordinaire ce monde des insectes ..certes je ne les aime pas tous ,mais tous me fascine..et puis pour la majorité ils sont bien utiles !!!j’ai élevé des grillons quand j’etais intit ..des phasmes aussi ..des fourmis …et les enfants adoraient ça !!!bravo pour ce reportage !!!

    J’aime

  4. Ton article est très intéressant et accompagné de belles photos d’insectes. Je n’aime pas du tout ces bestioles, surtout celles qui volent mais je ne refuse pas d’appendre à les connaître (tant qu’elles ne s’approchent pas de moi 😉

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s