Nous sommes passés en B.C.; la parade de Parc Canada continue. Parc Yoho, destination le lac Emerald, histoire de le comparer avec la couleur du Lac Louise. En fait ils se ressemblent de ce point de vue, si bien que je vous le propose en N/B. Lac émerald La beauté de ce site est son aspect sauvage; l’environnement est mieux préservé. Lac émerald En redescendant, arrêt au Pont naturel. Une telle affiche pique notre curiosité. La large rivière Kicking Horse se resserre à cette endroit, d’où la force du courant. Pont naturel Un vrai pont de pierre, que des générations ont dû traverser. Pont naturel

PontEt la rivière poursuit sa longue route. Pont naturelPuis Field, pour demander des infos au Visitor Center sur les campings ouverts.Field Juin est jeune : des sentiers et campings sont encore fermés, comme l’accès à certains sommets. Seul le camping Kicking Horse (plusieurs lieux ont emprunté ce nom ).

Une fois installés, nous nous délions les jambes, mais sans nous éloigner : je reste prudente. Partout on souligne l’importance de se balader à 4 en rangs serrés et en parlant fort. Et je n’ai pas acheté la couteuse bombonne. Anyway, même avec une bombonne… Devant nous le mont Field (2635m), dont une partie de son glacier achève de fondre dans la rivière Yoho. L’heure de souper venue, nous entrons et je laisse la porte entrouverte pour changer l’air dans Gontran. Tout à coup Cléo la pousse  et s’élance en coup de vent… vers un écureuil, je suppose. Je m’allonge le cou et l’appelle une première fois. Comme elle ne vient pas, je sors pour l’appeler une seconde fois quand je l’aperçois, pas Cléo, L’OURS! En trottinant l’ours se sauve de Cléo, oursqui se décide à m’écouter et à revenir, CLÉO, pas l’ours! Nous entrons. L’ours repointe son nez une minute plus tard; je ressors avec mon appareil et, les 4 personnes campées avec qui nous formons comme un cercle, nous cliquons… en restant près de notre porte légèrement entrouverte (pour éviter que des effluves tentants pour un ours…)Il s’approche de Gontran. Cherche-t-il Cléo? grizzliVoyez les longues griffes: Jusqu’à ce qu’il frôle la porte du conducteur où je me suis agenouillée. Belle tête, non?grizzliC’était bien un grizzli. Pas l’air vilain. Le gardien du parc (que quelqu’un a prévenu en précisant que Cléo n’était pas en laisse) passera et repassera pour faire le bruit nécessaire à l’éloignement de la bête.
L’histoire ne se termine pas ainsi. J’ai eu une autre frousse, d’un tout autre genre le lendemain matin. Un jeune gardien se pointe au matin pour me réprimander d’avoir laissé mon chien sans laisse, me donnant même un avertissement écrit (donc la prochaine fois…). J’étais dans mon tort, bien sûr. Jeune homme charmant s’exprimant bien en français et parlant de cette langue qu’il aimait bien. Il demande à voir l’enregistrement de Gontran et s’interroge parce qu’il est valide jusqu’en mai 2015, alors que la SAAQ le déclare remisé.

Il repart avec mon permis de conduire, moi je cherche une preuve que j’ai bien payé, mais je n’ai pas mes relevés de carte de crédit. Il revient me disant que le véhicule appartient à monsieur X Y (je respecte son identité) habitant à Granby. Je raccourcis, parce que ça a duré une bonne heure, cette histoire. Il me dit de téléphoner à la SAAQ tout de suite. Finalement il fait une dernière vérification de ma plaque : le gardien de la veille avait noté 38 plutôt que 30. J’ai vraiment eu la frousse, plus que de l’ours.

Mais les promenades de Cléo étaient courtes les fois suivantes.

Nous revoici donc sur la route, et pour nous remettre de nos émotions, nous nous offrons un long moment de détente auprès de la rivière Finn, peu avant la sortie du parc Yoho. FinnVoyez, elles sont toutes tributaires des glaciers, donc toutes vertes. Et le calme est revenu en nous. Finn

28 thoughts

  1. Oh! Que d’aventures en aventures…
    Gontran et compagnie sont probablement retournés sur la route. À te lire Francine, j’ai trouvé ma lecture de l’été 😉
    Alors, bonne route vers de nouvelles sensations.

    J’aime

  2. Tout un périple que tu fais, Francine! Ces aventures dont tu te sors si bien! Tu dois ressentir tellement de plaisir et de satisfaction à faire ces découvertes, ça te donne une belle attitude face aux mauvaises surprises. Je te comprends de te régaler à voir ces belles rivières! Bonne suite!

    J’aime

  3. Quel beau nounours,quelle chance!Beaucoup de lacs et de rivières au Canada!Tes photos sont très belles,ça donne le goût de se tremper les pieds dans cette eau précieuse.Je lisais aujourd’hui qu’il y a eu un tremblement de terre de magnitude 8 en Alaska,il y avait une alerte au stunami.Malgré quelques malheurs tu persistes,c’est bien.
    À la prochaine aventure
    Suzel

    J’aime

    1. Une chance que Gontran me ralentit. J’évite le tsunami. C’est vrai: plein de belles rivières (et moi qui les aime) et de beaux lacs. Mais quand c’est l’eau des glaciers, ça reste à 10 degrés aux plus beaux jours de l’été. Euh… tu l’aimes le nounours?

      J’aime

  4. Ha que je suis contente ça y est on l’a vu le gros nounours super, ça m’a fait pensé à une série que je regardais toute petite fille avec un gros nounours en peluche pimprenelle et nicolas lol, mais là y a des griffes en plus zut. Bon le coup de la laisse c’est de bonne guerre je dirais même prudent pour ton toutou au vu du bestiau ! Je comprends ton inquiétude pour Gontran quelle drôle d’histoire, en rentrant tu peux écrire un livre Francine tu auras matière bisous

    J’aime

  5. J’ai enfin Internet, plus d’une minute. Alors j’ai pu relire tranquillement et voir les photos.
    J’en r’viens pas. Me semble que tout voyageur que nous sommes, on n’en demande pas tant.
    J’espère que Gontran va se remettre, on dirait que c’est lui le plus touché!

    J’aime

    1. Non, je n’en demandais pas tant, mais suis contente de l’avoir vu comme il faut! Cléo n’a rien compris; je dois la surveiller. Quant à Gontran, il a besoin d’une nouvelle pièce mécanique, qui vient de Toronto. Nous sommes donc arrêtés à Dawson Creek jusqu’à jeudi-vendredi.

      J’aime

  6. Houlàlà, mais quelle rencontre! Quand on parle du loup… je ne croyais pas si bien dire. Un grizzly à part de ça, brrr, j’ai des frissons rien que d’y penser. Mais il a l’air plutôt « habituer » aux humains et ce qui l’intéresse est sans doute la bouffe. N’empêche, vaux mieux pas jouer dans sa plante-bande. Encore heureux que Cléo n’est pas pu l’approcher, ç’aurait pu mal tourner. Fiou!

    À part les bonnes frousses – je n’en reviens pas l’histoire de ton permis (non mais ils ont le nez fourré partout – lol), le paysage est tout à fait géant. As-tu mis les pieds à l’eau? Elle doit être glacial! Brrrr! 😉
    Bonne route, je te fais la bise!
    Anne xx

    J’aime

    1. Non Anne, pas un orteil l’eau. Je suis du genre mer chaude des Caraïbes.
      Cléo, je la surveille de près; je crois qu’elle n’a rien compris. elle veut jouer avec ce gros toutou. Bise à toi aussi.

      J’aime

  7. Bonjour Mamie,

    Votre récit ce matin m’a encore comblé. Je me suis rappelée de merveilleux souvenirs aux mêmes endroits (en 2007) et suis même allée voir nos photos du pont de pierre pour voir s’il avait perdu quelques morceaux… eh non ! heureusement. Le lac Emerald est encore plus beau sous le soleil et nous avions osé y mettre les pieds et c’était de l’eau glacée malgré qu’il faisait 32C. C’était bien drôle. Bravo pour les belles photos du gros nounours qui semblait tellement inoffensif …. juste semblait 😉 Heureusement que votre compagnon poilu est revenu vers vous. Ouf !

    J’ai déja hâte de lire votre prochain récit. En parlant de lecture, tous les accents ou apostrophes sont changés par toutes sortes de signes et c’est pas toujours facile à comprendre mais on mets bout à bout et on y arrive. Le wi-fi anglais n’est pas ami avec les termes francophones????

    Alors bonne continuité et joyeuses découvertes. A tout bientôt.

    Lise

    J’aime

    1. Le problème de lecture vient de la lecture dans Outlook. Si vous cliquez sur le lien vous le lirez sur le blogue et ce sera plus facile. Étonnée que le pont naturel n’ait pas changé. Je me disais que je ne le reverrais plus ainsi étant donné la force du courant et de l’érosion qui s’ensuit.

      J’aime

  8. Bonjour,

    Wouahhh, les aventures se densifient et deviennent plus que palpitantes ! J’espère que Cléo aura enregistré qu’il ne faut pas aller faire des noises à un ours.

    Comme quoi parfois les petites frayeurs de la vie peuvent tenir à un rien comme un 0 devenu 8 !!!

    Belle suite de route…
    Madikéra

    J’aime

      1. Je me sentais tout à fait à l’aise dans Gontran pour la photo très rapprochée (pas de zoom). Dehors, je restais près de la porte, au moindre mouvement de l’animal, j.étais prête à rentrer. Veux pas être dévorée par un ours…

        J’aime

  9. alors là tu l’as eu ton premier ours !!!!!ouf quelle peur !!!!!!!!!!!!!mais bon tout s’est bien terminé ..alors ..ça s’arrose !!je trinque avec toi ma belle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!j’en tremble encore !!!!ta cléo chasse un écureuil et te rapporte un ours !!!quel exploit !!!rire !!!!!..quant au reste ..ouf aussi ça s’est bien terminé !!!merci de ton partage !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!bisous

    J’aime

    1. Oui, j’ai l’impression que j’attire les aventures. Je crois que l’ours cherchait Cléo; après tout, elle lui avait couru après et il s’était sauvé… Aujourd’hui, c’est Gontran qui fait des siennes. Rien de terrible, mais bien ennuyeux de devoir attendre à lundi pour aller au garage. J’en profite pour me reposer et placoter avec des Rimouskois fort sympas au camping.

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s