Manquée, la pancarte Bienvenue au Yukon. Installée à droite de la route, un peu délavée, les branches ont poussé… Mais quelques km plus loin, il y avait cette autre : arrivéeEt de l’essence à 138,9! Une vieille dame toute menue nous reçoit, fait le remplissage, tient un petit resto : 3 ou 4 tables. Sur l’une d’elle, un jeune homme est avachi, les yeux bien fermés. Il n’a pas pris le temps d’enlever ses gants de cycliste. Son matos est dehors, accroché au vélo : : rien ne lui sera dérobé.
Watson Lake, premier village au Yukon. Ici, ne pas manquer la «sign forest». Pas très artistique, mais impressionnante forêt. Je m’y suis perdue un moment et ai permis à Mamie en cavale d’y reposer. WatsonFlânerie chez les Tlingit à Teslin. Jasé de tannerie de peau, écouté un conte sur la mort, qui me rappelle les philosophies orientales. Gouté à leurs beignes et, surprise : la même saveur que ceux de maman! TligitAux portes de Whitehorse, quelques pas au bord de l’immense lac Marsh… Lac Marsh (3)qui finit dans la rivière Yukon, près de laquelle je me suis installée pour la nuit. Comme j’ai fermé d’un bon bras la portière sur mon pouce gauche, j’ai mal dormi en dépit de la beauté du site. Et pas de photo. Whitehorse le lendemain : rendez-vous avec C. au Klondike Rib ‘n Salmon. Une des 2 plus vieilles bâtisses de Whitehorse; ils en ont gardé un intérieur assez fidèle. Voici l’extérieur : Klondike rib (35)C., prof à l’école française, est devenue Yukonnaise. Même si son histoire est différente, elle m’a rappelé la «Isabelle» du livre Yukonnaise. Elle aussi a vécu dans une cabane les 2 premières années de sa vie ici. «Je devais mettre les oreillers sur les murs pour empêcher le froid de passer», raconte-t-elle. Mais elle ne retournerait pour rien au monde au Québec. (Je réentendrai ce discours plusieurs fois ensuite.) Malheureusement, j’avais tellement mal au pouce et si peu dormi que j’étais étourdie. Alors, mille excuses C. de ne pas avoir été très vive à ce repas (excellent fish ‘n chip par ailleurs).
Le centre-ville de Whitehorse est charmant; l’histoire du passé se mêle en harmonie à celle qui se construit. Un centre-ville de 6 rues par une quinzaine et un sentier de quelques km qui longe la rivière Yukon. Facile de s’y retrouver. wHorse3Coloré, le centre : MaisonsCe qui est particulier, ce sont tous ces quartiers qui l’entourent, dont certains sont assez loin. C’est le cas de Takhini que C. m’a suggéré pour un bon repos. Entre le quartier Takhini et le centre-ville, c’est 25 km de forêt. Le nom des quartiers laisse deviner d’anciennes bourgades de premières nations. Fallait bien augmenter la population pour justifier le fait de ravir le statut de capitale à Dawson City dans les années 50.
Comme je devais être au changement d’huile à Whitehorse 3 jours plus tard, si le pouce ne guérissait pas ou s’infectait, je pourrais aller à l’hôpital. Suis donc montée à Takhini Hot Springs. Merci C. On n’y trouve pas le luxe de nos campings, mais stationnés dans les feuillus, sans maringouins, ça me va. Je suis invitée à fêter le 1er juillet avec les Yukonnais. Pour la première fois de ma vie, je danse un 1er juillet!
Au nord, un autre cent mètres et ce sont deux piscines d’eaux minérales naturelles. Les eaux entrent à 47 degrés C dans les piscines. La partie plus profonde est trop chaude pour moi. Le 37 de l’autre partie me convient parfaitement. Quelque cent mètres au sud, une maison de torréfaction qui offre des gouters légers. Takhini
Mon pouce désenfle tranquillement, je dors mieux. Ne semble pas s’infecter. Merci mon corps. Redescente vers Whitehorse pour être près du garage.  Premier dodo de ma vie dans un Walmart, avec une cinquantaine d’autres! Par chance, la promenade du soir le long du Yukon sauve la mise. Nous y serons pratiquement seules, Cléo et moi. Dernières photos et courses avant de remonter vers la Dempster road demain. Je vous laisse avec ce magnifique bateau, le SS Klondike Sternwheeler, et ce Totem sur la grande place:WHorsse bateau

18 thoughts

  1. Eh te voilà rendue au Yukon! Bravo Francine! Comme tu dois être contente de réaliser cette aventure inusitée et , ce n’est pas fini…
    Plein de découvertes tu fais, j’imagine que chaque jour t’apporte des nouveautés; par contre, le pouce écrasé sur la porte, on s’en passerait, j’espère que ça va mieux! On attend la suite…Bisous

    J’aime

    1. Le pouce va mieux; j’arrive à attacher des boutons. Le moral est bon, malgré un pépin aujourd’hui. Je m’étonne de rester zen devant les mésaventures. J,en dirai plus bientôt. Je n,ai que quelques minutes d’INternet. Merci d’être là, mon amie. J’espère que ça va aussi de ton côté Je pense à toi souvent. bises

      J’aime

  2. Oh pauvre petit pouce, j’espère qu’à présent il est parfaitement d’aplomb dis ? Attention aux doigts tu en as grand besoin. Encore de bien belles choses à partager avec toi merci car jamais je ne visiterais ce lieu, alors je le fais grâce à toi bisous

    J’aime

  3. Te voilà enfin! Bravo! Tu continues à m’impressionner! Bon, je retourne à mes corrections. Je ne voulais pas manquer mon coup de te féliciter en « terre promise »…

    J’aime

  4. quel beau voyage tu nous fais faire !!!c’est génial !!!quand je te lis ..j’y suis aussi ..c’est magique !!!!tu rentreras avec la tête pleine de beautés en tout genre et d’expériences enrichissantes !!!mille bisous Francine et une grande caresse à cléo !!!fais bien attention à toi !!j’espère que ton pouce va mieux !!à bientot !!!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s