L’ile de Tinos (superficie de 197 km2, une des plus grandes des Cyclades mais pas la plus touristique) compte environ 8000 habitants répartis dans 200 villages, dont certains ne comptent que quelques dizaines de personnes.

Pour vous situer:

Capture2

Dès notre arrivée, nous montons vers Arnados pour nous installer dans ce qui sera notre base sur l’ile. Mes yeux ne sont pas assez grands pour tout embrasser.

IMG_0154
à l’entrée du village de Triantanos

Comme beaucoup de villages, Arnados est piétonnier. Escaliers et passages étroits font office de voies principales. Pas idéal pour les grosses valises, mais nous en sommes fort aise.IMG_9269

IMG_0572

Je trouve ma chambre au bout de cet étroit escalier (attention: ne pas trop forcer sur le raki avant de descendre…).20151005_121936 20151005_122036

Les chats… plus de chats que de personnes, partout, dans tous les villages. Certains nourris par un résident, d’autres mal en point et qui quêtent une bouchée. Celui-ci sera au rendez-vous sur notre balcon tous les jours. Il est nourri, lui, par notre voisine.IMG_0058 IMG_9445

Nous faisons d’ailleurs connaissance avec ces voisins: Evangelista et son père. Elle prend soin des poules et du jardin;IMG_0400 IMG_0406

lui voit aux chèvres. IMG_9266

Elle ne sautera pas: ses pattes arrières sont liées pour qu’elle n’aille pas trop loin. Autrement, elle est libre dans la montagne derrière.IMG_9267

Arnados est loin d’être très élevé; malgré tout, on a une vue imprenable de la mer, des villages en contre-bas. En cette période d’automne, un brouillard, plus dense le matin, embrume l’horizon. Au loin à gauche on devine Myconos.IMG_9409 IMG_9433

Les paliers datent souvent de plusieurs centaines d’années. Ils empêchent l’érosion du sol et en permettent la culture.  Ce qui m’impressionne le plus, c’est que ces murets en pierres sèches ne sont liées par aucun mortier. Et ils tiennent la route! Un savoir-faire ancestral…IMG_9841

Nous redescendons illico vers la ville de Tinos, ce port vivant et moderne, où nous ferons nos courses dans ce qu’ils appellent des super market mais qui sont souvent de la taille de nos dépanneurs. La suite bientôt…

 

 

28 thoughts

  1. Ils savaient y faire les anciens… ici comme partout des chats sauvages et encore ceux-ci ont la chance d’être nourris, bien sympa ta chambre, tu dois avoir le plein de soleil bises

    J’aime

  2. Comme j’ai bien fait de suivre. J’ai habiter Arnados pendant plus de 1 ans, mon fils est né au dispensaire de Tinos, il a été baptisé l’église de ce petit village. Mon beau père était le maitre d’école que tu aperçoit sur la droite de Ârnados…D’ailleurs je sais qu’un de mes ex-beau frère habite encore l’ile il a ouvert un Gites sauf erreur celui-ci http://www.drosoulites.gr/en/contact/ il c’est marié a une fille d’Arnados qui se nome je crois Maria c’était la famille la plus aisée de Arnados, que de souvenir…..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s