(17e semaine du défi de Sylvain Landry)

Pourquoi tu me r’gardes toi? Qu’est-ce tu veux? Ben prends-la ta crisse de photo pis calice-moi patience.  M’en fous. Pas besoin de ton sourire. Pas besoin de rien.

J’en ai une maison, ici, dans le parc, c’est parfait. C’pas comme au centre-ville où y faut que tu check ton stock tout l’temps, pis les flics aussi. Y t’bardassent pas à peu près, eux autres, des fois… J’quête pas. J’sais où trouver d’la bouffe, y’en jette plein en arrière du Métro.

Même l’hiver, c’est correct. J’crèverai pas comme la vieille en d’sous son sapin devant Eaton. Moi, j’ai d’la couenne; pis j’ai pas peur d’aller au refuge quand il fait ben frette.  Pis si j’crève… bof…

Mon père était ben tanné de m’varger dessus parce que j’bougeais trop.  24 ans en institut. Pis un beau matin, y’ont décidé de mettre tout le monde dehors. Du BS pour une petite chambre, pis à peine de quoi manger… Pis les voisins, y disaient que je puais. Y m’aimaient pas parce que j’parle pas à personne. Pas plus à toi, essaie pas.

Bon, tu t’es tannée pis t’es partie. Tu l’sais pas c’que j’te disais dans ma tête, hein? Tant pis pour toi.  Y’a longtemps que j’crois p’us au bon dieu, pis à personne.

IMG_1111

12 thoughts

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s