Parcours sous la pluie le long de la Rivière du Nord à Val-David.

Les rivières me rappellent l’impermanence universelle. Elles me propulsent hors du temps, de la mesure, puisque seul l’instant compte. Il est plénitude: il contient tout, tout y est à sa place.
Suivez-moi, en cliquant sur la première photo.

10 thoughts

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s