Ma témérité aura raison de mon  poignet droit, désormais emplâtré. Mais quel plaisir de retrouver mon Fleuve aux grandes eaux dans sa magnificence. Lui qui me rappelle que, si tout semble figé aux abords, dans l’antre les glaces se meuvent, imperturbables, accomplissant leur destin.

img_98611

28 thoughts

  1. Ouf! On salue votre courage. Pas facile d’essayer de garder les 2 pieds sur la glace, à plus forte raison quand les 2 mains travaillent avec un appareil photo pour donner justement de très belles photos. Prenez votre temps. Il reste encore un bon bout d’hiver. Il faut d’abord prendre soin de votre poignet.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, Francine, de très belles photos (comme quoi le noir et blanc conserve son charme); je ressens un certain sentiment de solitude en les regardant, le banc vide est un symbole. Votre introduction est comme un bref poème très éloquent. Merci. Bruno DeCelles.

    J’aime

  3. super super j’adore !!et je suis ravie de voir que tu peux quand meme faire de belles photos ..mais prudence quand meme !!!ne grimpe pas aux arbres !!! rire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s