Le pied tendu vers le pas suivant,  je vais à celle qui me rappelle ma turbulente jeunesse perdue celle qui avalait, avalait, avalait… jamais assouvie qui me dira le chant des cascades d’hiverqui me racontera le voyage des gouttes et des vagues qui me dira la douceur du sommeil sous les torrents

11 thoughts

  1. La neige,quelle vienne en mars où en novembre,t`inspire autant Bravo pour les images et les mots! La tempête d`hier doit te combler, à la campagne en plus .Ici je suis ensevelie…

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, Mamie, j’ai beaucoup apprécié ce mélange poétique de courtes sentences et de photos en noir et blanc: comme un rêve d’évasion (c’est ainsi que je le ressens). Quelle est cette rivière? Bruno.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s