Malgré mon malaise devant les panneaux qui rappellent que des familles entières (dont plusieurs de souches amérindiennes) ont été déportées afin que je jouisse de ce site, je ne peux que m’incliner devant la magnificence du lieu et apprécier d’en jouir l’espace d’une courte vacance.

11 thoughts

  1. Je viens tout juste de lire Bercer le loup de Rachel Leclerc. L’histoire justement d’une famille expropriée. J’ai surtout retenu le style, vraiment bien écrit.
    Petite question comme ça: n’est-ce pas Forillon, avec deux « l »?
    J’ai adoré ce parc. Et toute l’histoire des Bouthiller. Je n’y retourne plus, je trouve que ça commence à coûter une petite fortune.

    J’aime

  2. Bonjour, Mamie, j’apprécie d’autant plus ces photos qu’elles me rappellent mon voyage en 1970: j’avais campé au pied de la falaise, là où, sur la 3′ photo, on voit un couple appuyé à une barrière et au fond le cap Bon-Ami. Forillon est un des plus parcs que je connais au Québec.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s